Depuis le 21 Juin, Ubisoft nous propose The Crew 2 en bêta ouverte. Le jeu pèse 27.2 Go au téléchargement, soit environ 4h de longue attente pour moi.

Une fois le jeu lancé, nous comprenons que la base du jeu, l’histoire même, est portée par l’argent et la reconnaissance sur les réseaux sociaux. Le but étant d’avoir un max de followers et un max d’argent pour modifier vos véhicules.

Après une chouette cinématique nerveuse (aux allures d’Inception) qui nous présente les différents terrains, les différents véhicules ainsi que les différents modes de jeux, nous voici manette en mains pour goûter aux joies de la Course, avec un grand C.

Le menu est assez clair, mais il vous faudra un temps d’adaptation, voire même quelques recherches pour comprendre de quoi il s’agit exactement. Résolument tourné sur le social, vous pouvez avoir un Crew (équipe) de 4 joueurs.

menu the crew2
  • L’onglet “Catalogue” vous permettra de passer en revue tous les véhicules disponibles du jeu. Avions, bateaux, moto ou voitures, vous pourrez admirer, tester et acheter ce qui vous fait plaisir.
  • L’onglet “Véhicules” vous servira de garage, vous y trouverez tous vos véhicules durement gagnés ou achetés, afin de parcourir de long, large et en travers l’Amérique du Nord.
  • L’onglet “Activités” vous propose 5 modes de jeux différents : l’initiation aux courses de rue, le mode tout terrain , le mode freestyle, le mode courses professionnelle et pour finir le mode live Xtrem.

Maintenant que la présentation rapide a été faite, passons à mon avis.

Graphismes

Sans être particulièrement splendide, The Crew 2 est beau. J’ai juste eu l’impression d’avoir joué dans un paysage aseptisé. C’est propre, c’est lisse, c’est vaste. Nous pouvons voir que les paysages ont surtout été travaillés sur les circuits de courses car bien plus riches en arbres, en dénivelés, et en décors. Sinon, et sans grande surprise, le terrain de jeu est si vaste qu’il en semble vide. Un dernier détail qui m’a un peu chagriné (eh oui, ça arrive, j’oserais même le terme “chiffonné”) est la visibilité. Lors d’une balade en avion, j’ai voulu passer sous un pont (histoire de gagner quelques followers) mais l’affiche du pont ne s’est fait qu’à moitié. Est-ce du aux capacités techniques de notre chère et tendre PS4?

Histoire

Beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup trop de blabla pour un jeu de course. Enfin, c’est mon avis. Des dialogues inutiles et surjoués qui sont imposés et que nous ne pouvons pas toujours éviter. En gros, le jeu c’est un peu la quête de la reconnaissance sociale! Pas très recherché, mais en même temps, ça se tient. Cependant, le jeu est assez chaotique dans la prise en main. On ne sait plus trop où aller ni pourquoi d’ailleurs.

Gameplay

Pour le temps passé dessus, les courses sont assez plaisantes. Elles sont variées, et permettent quelques acrobaties, mais cela reste tout de même assez restreint. Ça manque un peu de patate, là où je me suis profondément amusé sur Motorstorm, je ne l’ai pas retrouvé ici. La nitro fait du bruit, mais n’est pas si explosive que cela aurait dû être.

Le mode “Live Map” en exploration est trop pauvre pour m’amuser plus de 5 minutes. Je préfère aller d’activités en activités présélectionnées. Il y a 2 possibilités de jouer, soit en se baladant sur l’immense map proposée soit un peu comme sur le jeu mobile Asphalt 8 (le seul jeu qui a pu me tenir quelques heures sur mon téléphone), par progressions successives.

Le plus gros point négatif pour moi est la lourdeur des véhicules. Je pense qu’Ubisoft a voulu jouer la carte de la course arcade, mais nous avons ici tous les désavantages du réalisme (gravité, lenteur des véhicules, courses semi-dirigées) avec les prémices de ce qui aurait pu être un jeu bien plus fun. Sans compter que les coups sur les carrosseries se font réellement discrets…

Pour ma part, ce jeu peut divertir un moment, mais d’autres titres le feront mieux. Cependant, ce n’est qu’une bêta, certaines choses peuvent encore évoluer et raviver la petite flamme qui n’est devenu qu’un filet de fumée.

THE crew 2
Pour ma part, ce jeu peut divertir un moment, mais d’autres titres le feront mieux. Cependant, ce n’est qu’une bêta, certaines choses peuvent encore évoluer et raviver la petite flamme qui n’est devenu qu’un filet de fumée.
6