Suivant les pas de Final Fantasy et Dragon Quest, Kingdom Hearts nous revient dans un nouveau spin-off en la qualité d’un jeu musical. Fruit de la collaboration entre Square Enix et indiezeros, déjà aux affaires sur les excellents Theatrhytm, Kingdom Hearts Melody Of Memory nous propose de redécouvrir les moments les plus iconiques de la saga par le biais de sa bande son. Alors en avant la musique !

Le rythme dans la peau

Dans Melody Of Memory, le joueur évoluera dans un environnement 3D tout le long d’une partition. Il vous faudra taper sur des monstres au moment opportun pour obtenir le plus de points, la moindre erreur impactant votre barre de vie qui, une fois à sec, aura pour conséquence d’arrêter la musique avant son terme. Les partitions peuvent d’ailleurs souffrir d’un certain manque de lisibilité dans les passages complexes. Entre les ennemis qui volent, ceux qui s’enfoncent pour ressurgir au dernier moment et les cibles sur les monstres qui apparaissent, on se retrouve parfois très vite surchargés par toutes les informations disponibles.

A noter que le jeu possède deux autres manières d’appréhender les morceaux, à savoir les combats de boss et les plongées mémorielles. Si elles n’apportent pas grand-chose de plus, elles proposent malgré tout quelque chose d’un peu différent en remplaçant les monstres par des notes de musique tout en ajoutant le joystick dans les touches à manier. Les cinématiques en fond lors de ces phases aident à l’immersion bien qu’elles se révèlent assez difficiles à suivre lorsqu’on se concentre sur le défilement des notes.

Les fameuses plongées mémorielles

Les fans de la saga ne risquent pas de se sentir dépaysés dans cette nouvelle formule de jeu rythme, MoM prenant le parti de réunir tout ce qui fait le sel d’un Kingdom Hearts classique. Ainsi, il vous sera demandé de taper en appuyant sur X ou en pressant également R1/L1 lorsque plusieurs ennemis s’alignent, d’activer les compétences de vos personnages avec triangle ou encore de sauter avec rond, action qu’il faudra parfois prolonger en restant appuyer afin de pouvoir planer. Un gameplay assez facile à prendre en main et assez grisant qui révélera toute sa nervosité dans les modes de difficultés les plus extrêmes !

Le soft possède également quelques mécaniques propres au RPG, comme la prise de niveau, les synthèses des éléments à récolter dans les différents modes de jeux disponibles ainsi que la possibilité d’utiliser des objets vous octroyant des bonus durant les phases de gameplay. L’implication de ces composantes sont au final plutôt minimes, mais elles apportent néanmoins un peu plus de profondeur au titre.

La mélodie du bonheur

Le mode histoire de KH MoM, nommé ”Tour des mondes”, se résume principalement à une balade musicale à travers les moments les plus importants de la saga. A bord de votre fidèle vaisseau gummi, nous sommes amenés à voyager de mondes en mondes et en jouer les musiques pour débloquer des résumés d’anciens épisodes narrés par Kairi.

On peut apprécier l’effort des développeurs pour fournir une liste de musiques presque parfaite. Dans les 150 musiques qui composent la playlist , tous les jeux de la série y sont représentés, ainsi que la plupart des mondes Disney à l’exception de quelques absents pour cause de droits d’auteur. Le seul bémol, parce qu’il en faut bien un, réside sans doute dans les musiques de Kingdom Hearts III disponibles. Très peu de morceaux du dernier épisode canonique se retrouvent dans le soft, plutôt décevant, surtout comparé au traitement réservé aux autres épisodes numérotés.

Si les jeux de rythme ne vous bottent pas en eux-mêmes et que vous comptiez acheter Melody Of Memory pour les cinématiques inédites, ne vous donnez pas cette peine ! Le titre se montre assez avare dans ce domaine. Les quelques nouvelles informations distillées auront tout de même de quoi attiser les théories les plus folles en attendant le prochain arc de la saga. La plus grosse déception de l’histoire concerne le personnage de Kairi. Si on espérait qu’elle puisse enfin avoir son heure de gloire, elle passera très vite au second plan dans le récit. Une fâcheuse habitude pour la franchise qui n’en est plus à son premier coup d’essai là concernant.

Pauvre Kairi, ce ne sera pas encore pour cette fois

Le Tour des Mondes reste assez dense et complet puisqu’il vous faudra plus ou moins une dizaine d’heures pour arriver aux cinématiques de fin. Malgré ses quelques faux-pas, elle vous réservera son lot d’émotions et de nostalgie.

Mes amis sont ma force

Une des plus grandes qualités du jeu réside sans doute dans son contenu gargantuesque. En plus de son mode histoire et de l’habituel mode libre, le soft nous propose un online bien foutu. Vous pourrez y affronter d’autres joueurs dans des duels acharnés ponctués par des malus. Ces derniers modifient profondément la manière d’appréhender les musiques et offrent un véritable intérêt au mode. A la fin des combats, il vous sera possible de récupérer différents cadeaux qui vous aideront à remplir la collection de votre galerie. Cette dernière ravira d’ailleurs les plus collectionneurs qui prendront un malin plaisir à saigner le jeu pour obtenir jusqu’au dernier objet. Il est par contre plutôt rageant de ne pas pouvoir inviter ses propres amis dans ce mode duel, en espérant qu’une prochaine mise à jour gomme ce léger soucis.

Un autre ajout, le mode coopération, vous permettra de jouer des pistes en local à deux joueurs. La partition se retrouve scindée en deux parties et les points obtenus par les participants sont additionnés à la fin du morceau pour attribuer une note générale. La coopération souffre d’un manque d’interaction entre les joueurs ce qui en fera malheureusement un mode assez anecdotique.

Verdict
Conclusion
Même si la mélodie n'échappe pas aux fausses notes, Kingdom Hearts MoM se révèle être un hommage tendre et sincère à sa saga. Nul doute qu'il arrivera à rassasier les fans en l'attente d'un prochain jeu canonique.
Note des lecteurs0 Note
0
✅ Points forts
Gameplay amusant et accessible
Généreux en contenu
Les mélodies de Yoko Shimomura
Un mode online bien foutu
❌ Points faibles
Avare en nouvelles cinématiques
Manque de lisibilité à certains passages
Impossibile d'inviter un ami dans le online
7
/10